Avant de partir aux Fidji, il est préférable de connaître quelques rudiments de la langue locale, pour vous permettre de communiquer un minimum avec la population locale. La conversation peut se faire en anglais, dont vous retrouverez aussi les rudiments ci-dessous, mais si le cœur vous en dit, il est possible d’apprendre quelques notions de la langue Fidjienne, cela fait toujours plaisir aux locaux.

Aux Fidji, il y a 3 langues officielles : l’anglais, reconnue comme la langue officielle et administrative, le fidjien et l’hindou. L’anglais est parlé par tous plus ou moins bien (selon le niveau de chacun, comme en France). C’est donc la langue principale (en terme de communication) à l’intérieur des terres, réunissant toutes les ethnies. Le bauan est la lange parlée par tous les locaux, et comme il existe plus de 300 dialectes (chaque village possède son propre dialecte), il est celui qui permet tous les Fidjiens de se faire comprendre.

Quelques règles de base en prononciation

Quelques règles de base sont nécessaires pour le langage Fidjien, principalement au niveau des sonorités des différentes associations de lettres, comme voici :

  • Le « au » se prononce « ao »
  • Le « b » se prononce comme s’il y avait un « m » devant
  • Le « c » se prononce « t »
  • Le « e » se prononce « é »
  • Les « d » et « g » se prononcent comme s’il y avait un « n » devant
  • Le « q » se prononce « ng »
  • Le « u » se prononce « ou »

Les indispensables pour communiquer