Vendredi 08 Janvier 2021

Le monde entier a été secoué par la pandémie du Covid-19 qui s’est propagé à une vitesse hallucinante. Malgré toutes les dispositions prises pour empêcher la crise sanitaire, le premier cas de l’infection a été enregistré aux îles Fidji en mars 2020. Dès lors, des actions ont été déployées afin de contenir la propagation du virus.

La situation du Coronavirus

Le premier cas de coronavirus a été répertorié aux îles Fidji le 19 mars 2020 à Lautoka. Il s’agit de la deuxième région la plus importante des îles Fidji. Des mesures ont donc été prises pour limiter l’évolution du virus. L’archipel compte à la date du 30 décembre 2020 49 cas positifs, 44 soignés et 2 morts. Les frontières demeurent toujours fermées et les mesures de quarantaines sont respectées.

De plus, les rassemblements de plus 20 personnes sont désormais autorisés sur l’ensemble du territoire national. La situation demeure stable et les mesures barrières sont respectées.

Les actions mises en place

À la suite du premier cas du covid19 référencé, le premier ministre fidjien a interdit l’accès au territoire à de nombreuses personnes. Tous ceux provenant des États-Unis ou toute autre région touchée par le virus ne peuvent pénétrer le pays. En plus, toute personne provenant de la Chine continentale devrait rester confiner pendant 14 jours sans présenter des symptômes avant d’être admis sur le territoire fidjien.

Le premier ministre déclare l’état d’urgence sanitaire et ordonne la fermeture des écoles, commerce et les lieux de rassemblement publics jusqu’à nouvel ordre. Les frontières sont fermées et tous les voyageurs sont soumis à un test du Covid-19 puis à une période de confinement de 14 jours. Le 29 mars les déplacements à l’intérieur de l’archipel sont interdits et le pays est mis en quarantaine avec un respect strict des mesures barrières. De plus les rassemblements de plus de 20 personnes sont interdits. Ces mesures ont aidé le gouvernement à contenir la crise sanitaire.

Les conséquences de ce virus

D’autres pays sont beaucoup plus concernés par cette crise, comme la France qui a enregistré plus de 2 millions de cas et près de 65 000 décès. En revanche, les îles Fidji s’en sont sorties avec moins de 100 cas et 2 décès en 9 mois. La fermeture des frontières qui a aidé le gouvernement à contenir la crise sanitaire a eu un impact négatif sur l’économie de l’île. Le revenu de près de la moitié de la population active a considérablement chuté à cause du ralentissement des activités, surtout celles concernant le tourisme. Cette situation a entraîné la baisse du PIB national.

En somme, les îles Fidji ont une meilleure situation que certains pays.